Les opioïdes sont devenus l’un des principaux traitements des douleurs chroniques non-cancéreuses. À l’échelle mondiale, le Canada est actuellement le deuxième consommateur d’opioïdes d’ordonnance, souvent liés selon des études à des douleurs lombaires et autres troubles musculosquelettiques. Toutefois, il est maintenant clair que les risques et les dommages associés aux opioïdes, notamment la dépendance et la toxicomanie, dépassent souvent largement leurs avantages. La crise des opioïdes ne représente pas seulement un enjeu de toxicomanie, mais également de traitement de la douleur.

MÉTHODE NON PHARMACOLOGIQUE

Les chiropraticiens interviennent souvent comme prestataires de soins primaires. C’est-à-dire qu’ils évaluent, diagnostiquent et traitent les troubles musculosquelettiques au moyen de thérapies manuelles non effractives et non pharmacologiques (manipulation et mobilisation articulaire, thérapie des tissus mous et autres approches complétées par des programmes d’exercice et de réadaptation, par exemple). Le docteur en Chiropratique a également les compétences nécessaires pour élaborer un plan de traitement éprouvé pour soulager les douleurs et améliorer les fonctions, ainsi que pour vous diriger vers d’autres professionnels au besoin.

LES OPIOÏDES EN CHIFFRES

Près de 80% des Canadiens ont déjà pris des médicaments pour gérer leur douleur. Plus de 5 millions d’entre eux ont eu recours en premier lieu à des opioïdes ou à des analgésiques.

LE RÔLE DES CHIROPRATICIENS

Les chiropraticiens jouent un rôle important dans la gestion des douleurs au dos et autres problèmes neuromusculosquelettiques. En tant qu’experts en santé musculosquelettique, ils traitent 4,5 millions de Canadiens tous les ans.

En cas de douleurs musculosquelettiques, consulter un chiropraticien s’avère être une bonne option, puisqu’il possède les connaissances et les compétences nécessaires pour évaluer et diagnostiques les causes sous-jacentes de ce type de maux.

Sources:
  1. Réponse des chiropraticiens à la crise des opioïdes  Association Chiropratique Canadienne
  2. L’ Association Chiropratique Canadienne approuve l’action de Santé Canada
  3. Association Chiropratique Canadienne applaudit les nouvelles recommandations sur les opioïdes thérapeutiques
  4. Association des chiropraticiens du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *