Cours virtuels et en plein air pour juillet et août!

En cette année un peu spéciale de COVID-19, les choses évoluent de semaine en semaine. Nous sommes rendus à ouvrir un peu plus les activités avec le déconfinement. L’été n’apporte donc pas seulement le beau temps, mais aussi les cours en plein air! Pour juillet et août, venez bouger avec notre kinésiologue en direct de votre patio ou dans un parc. Elle vous a préparé une session qui vous permettra de profiter du beau temps tout en bougeant.

Les cours pour cet été

Le cours de Pilates se maintiendra sur Zoom. En revanche, le cours de Stick Stretching et le Club de marche et étirement se donneront en extérieur, en respectant toutes les mesures de sécurité. À vos chapeaux, casquettes et gourde d’eau, et c’est parti pour l’été!

Dépêchez-vous de vous inscrire, les places sont limitées! La session commence le 6 juillet pour 6 semaines.

Carte voyageur

Vous avez aussi la possibilité d’acheter des cours à l’unité avec notre carte-voyageur. Excellent pour ceux qui ont des vacances ou veulent explorer les différents cours

 

 

Session de cours virtuels

La pandémie a changé plusieurs de nos habitudes de vie. Cependant, bouger reste un besoin essentiel pour le corps et l’esprit. C’est pourquoi nous vous offrons la possibilité de bouger dans le confort de votre salon ou de votre jardin. Notre kinésiologue, Estelle Remy, vous a préparé 2 sessions de cours virtuels. Se sont des sessions de 4 semaines. Celle du mois de juin commençant le 1er juin. Vous pouvez aussi vous inscrire à la pièce si vous voulez essayer un cours ou l’autre.

 

Session de juin

Session de juillet

Réouverture 1er juin

printemps

Et voilà, nous y sommes ! La réouverture de nos activités complètes approche à grands pas. Nous serons de retour à partir du 1er juin pour les services de chiropratique, massothérapie et kinésiologie.  Les services d’acupuncture reprendront le 8 juin . Vous pouvez dès maintenant reprendre rendez-vous. Tous les gens qui avaient un rendez-vous pendant le confinement seront rappelés dans les prochaines semaines. Cependant, si votre condition a besoin d’attention plus rapidement, n’hésitez pas à nous contacter.

De nouvelles procédures

Étant donné la pandémie de COVID-19 et les nouvelles normes sanitaires, quelques modifications ont été apportées à nos procédures. En voici quelques exemples :

  • Avant votre RV et lors de votre arrivée, on vous posera des questions au sujet des symptômes que vous pourriez présenter. Si vous présentez de symptômes de COVID-19, contactez le 1-877-644-4545 pour parler à une infirmière d’Info-Santé.
  • Lors de votre rendez-vous, nous vous prions de n’apporter avec vous que le strict nécessaire. (Ex : clé, porte-monnaie, masque, cellulaire).
  • De plus, nous vous demandons d’arriver à l’heure exacte de votre RV. Si vous arrivez à l’avance, nous vous prions de rester dans le stationnement de façon à ne pas surcharger la réception.
  • Nous vous demandons de venir seul à votre RV. Les accompagnateurs ne sont permis que lorsque vraiment nécessaire. Par exemple le parent d’un enfant ou quelqu’un aidant une personne avec difficulté à se mouvoir, etc…)
  • Lors de votre entrée à la clinique, l’étiquette respiratoire reste de mise ainsi que la distanciation sociale de 2 m (6 pi). SVP, respecter le marquage au plancher.
  • Nous vous demandons donc de passer à la salle de bain dès votre arrivée et de laver vos mains pendant 20 secondes.
  • Ensuite, nous vous demanderons de mettre un masque si vous n’en portez pas déjà un.

Vous serez ensuite dirigés vers une salle de traitement, en vous demandant d’apporter tous vos effets personnels avec vous, mis à part les bottes ou les souliers qui peuvent être laissés à l’entrée s’ils sont retirés.

Procédures sanitaires

Vos praticiennes seront, elles aussi, masquées et porteront une protection oculaire lorsque la distanciation ne sera pas possible.

Des procédures sanitaires sont en place (désinfection des salles et des instruments entre chaque patient, désinfection fréquente des poignées de portes, terminaux de carte de crédit, chaises, etc…). Nous voulons vous offrir un endroit sécuritaire afin d’atteindre vos objectifs de santé optimale.

Besoins autres qu’un rendez-vous

De plus, si vous avez à passer à la clinique pour toute autre raison qu’un rendez-vous avec votre praticienne (achat de produits, paiement de facture, etc…), nous vous demandons de prendre rendez-vous afin de vous allouer un temps où la distanciation pourra se faire efficacement.

Service de téléconsultation

Étant donné que les consignes de distanciation sociale sont encore en vigueur, certaines interventions pourront se faire en téléconsultation. Voici quelques exemples parmi tant d’autres : l’ouverture d’un nouveau dossier, le rapport au patient, la démonstration d’exercices ou des conseils sur l’ergonomie de votre poste de travail. Que vous vouliez vous rassurer sur votre condition ou avoir des conseils, nous nous ferons un plaisir de prendre un moment avec vous pour le faire. Vous n’avez qu’à nous appeler et nous vous ferons parvenir la procédure qui est simple à faire. Vous n’avez besoin que d’un appareil ayant une caméra : téléphone cellulaire, tablette ou ordinateur.

Est-ce que mon couvre-visage est adéquat?

Un masque non médical ou un couvre-visage doit :

  • Être constitué d’au moins 2 couches de tissu (comme du coton ou du lin);
  • Couvrir complètement la bouche et le nez sans laisser de trous;
  • Être solidement fixé à la tête par des attaches ou des cordons formant des boucles que l’on passe derrière les oreilles ou derrière la tête;
  • Permettre de respirer facilement;
  • Être confortable et se porter sans nécessiter d’ajustements fréquents;
  • Être changé dès que possible s’il devient humide ou sale;
  • Conserver sa forme après avoir été lavé et séché.

Toute l’équipe de la Clinique Virage Santé a hâte de vous revoir et de vous servir à nouveau. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question : 450-349-6611.

Vous êtes là pour nous, on a des #chirotrucs pour vous!

Cette semaine est la Semaine de la santé neurovertébrale. Du 4 au 8 mai 2020, la campagne « Vous êtes là pour nous, on a des #chirotrucs pour vous» battra son plein. Même si la COVID-19 a chamboulé la vie de tous, nous devons continué à prendre soin de notre santé neurovertébrale.

Dans le contexte actuel de pandémie de la COVID-19, le nombre d’heures de travail s’est accru considérablement pour certains métiers qui desservent des secteurs essentiels. Pour plusieurs, se sont aussi des conditions de travail qui ont changées. Certains métiers comme caissiers et caissières, couturiers et couturières, infirmiers et infirmières  doivent de plus composer avec des défis au niveau de l’ergonomie de leur poste de travail. Ajoutons à cela le stress et la fatigue, le risque de blessures et de douleurs est alors bien réel.

C’est dans cet esprit et en solidarité avec tous ces travailleurs des secteurs essentiels que l’Association des Chiropraticiens du Québec a publié plusieurs #chirotrucs afin d’aider à la prévention des blessures.

Les chiropraticiens font partie des services essentiels et dans le contexte actuel, ils sont assujettis à des protocoles sanitaires rigoureux leur permettant de recevoir les cas urgents seulement. Même si les contraintes de distanciation sociale nous empêchent de travailler normalement, nous demeurons disponibles pour vous donner des conseils de prévention de base. Ces conseils, si bien observés, vous aideront à préserver votre dos avant d’expérimenter des douleurs aiguës.

#Chirotrucs

Pour les commis d’épicerie : Mal partout après les quarts de travail debout ? Prévenez l’apparition des courbatures grâce à ces #chirotrucs :
http://blogue.chiropratique.com/covid-19-travail-de-commis-depicerie/

Pour les couturiers/couturières : Submergé.e dans la couture, vous souffrez de courbatures ? Remédiez à la situation en adoptant ces #chirotrucs:
http://blogue.chiropratique.com/covid-19-adopter-bonne-posture-couture/

Pour le personnel de soins infirmiers : Impossible de quitter après votre quart de travail régulier car des patients ont besoin de vous ? Limitez le risque de blessures avec les conseils suivants : http://blogue.chiropratique.com/covid-19-20-chirotrucs-prevenir-blessures-infirmiers-preposes/

Pour les livreurs et camionneurs : Les heures passées à livrer des denrées essentielles se multiplient? Diminuez les risques de douleurs en incluant ces #chirotrucs à votre quotidien : http://blogue.chiropratique.com/covid-19-prevenir-maux-dus-travail-de-camionneur/

Pour les employés de service de garde : Difficile de veiller à votre propre santé lorsque vous travaillez avec les tout-petits? Intégrez les conseils suivants à votre quotidien pour conserver une santé neurovertébrale optimale : http://blogue.chiropratique.com/covid-19-travail-service-de-garde/

Pour les travailleurs agricoles : La cueillette maraîchère n’est pas de tout repos pour vos articulations ? Prenez les précautions nécessaires pour diminuer les risques de blessures : http://blogue.chiropratique.com/covid-19-travailleurs-agricoles/

Pour les gens qui font du télétravail: Vous travaillez dans l’ombre depuis votre domicile ? Prenez le temps de bien vous installer pour éviter les douleurs au cou, épaules et dos : http://blogue.chiropratique.com/bien-ajuster-poste-de-travail-a-maison/

Dégager les tensions par l’auto-massage

Massage thérapeutique à la Clinique Virage Santé

par Rosalie Payette, massothérapeute agréée

Pour plusieurs, le confinement à la maison dû au Covid-19 signifie l’arrêt temporaire de traitement régulier avec leur thérapeute. C’est pour vous aider à soulager quelques tensions musculaires que la fédération québécoise des massothérapeutes a préparé quelques vidéos d’auto-massage. Vous pourrez ainsi les reproduire à la maison. Ces vidéos vous aideront à patienter avant de retrouver vos massages quotidiens avec vos massothérapeutes.

Vidéo

Voici donc une première capsule sur l’auto-massage de la tête, de la nuque et des trapèzes.

Auto-massage de la tête, de la nuque et des trapèzes

Bon massage!

Téléconsultations et Cours virtuels

Avec la nature qui se réveille, le déconfinement a commencé tranquillement. Les gens retournent graduellement au travail, les enfants recommencent l’école primaire. Nous aurons malgré tout à continuer à respecter les consignes de distanciation sociale, et ce, pour encore quelques semaines. C’est dans cette optique que la Clinique Virage Santé a mis sur pied un service de téléconsultations et des cours d’étirements, de circuit et de Pilates virtuels. Ce sont de nouveaux outils qui feront désormais partie de notre paysage. Les voici donc :

Téléconsultations en chiropratique et en kinésiologue

En quoi cela consiste-t-il? Comme la majorité des cliniques, nous avons réduit nos activités aux urgences. Cependant, vous avez peut-être des inquiétudes, des questions sur un problème de santé neuro-musculo-squelettique. Ou encore, vous aimeriez avoir des conseils, exercices, posture qui pourraient aider votre condition en attendant de pouvoir avoir un rendez-vous en vis-à-vis avec votre chiropraticienne ou votre kinésiologue. Il est maintenant possible de prendre rendez-vous avec votre praticienne pour qu’elle vous guide dans vos objectifs de santé.

Les téléconsultations sont des « soins de santé, où la distance est un facteur critique, par tous les professionnels de la santé utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’échange d’informations valides pour le diagnostic, traitement et prévention des maladies et blessures, …, et ce dans l’intérêt de promouvoir la santé des individus et de leur communauté. »1 Les TIC incluent : téléphones, internet, cellulaires, vidéoconférences et réalité virtuelle.

Téléconsultations chiropratiques

Les conditions musculosquelettiques sont la principale cause d’invalidité globalement.2 Les évidences suggèrent que les téléconsultations en temps réel (vidéoconférence) et les interventions téléphoniques sont efficaces pour améliorer la douleur et la fonctions chez des individus ayant des conditions vertébrales, de l’arthrose et autres conditions musculosquelettiques.3,4,5,6,7 Les patients et les praticiens ont démontré de la satisfaction avec la commodité, l’utilité et les bénéfices perçus de la téléconsultation7.

Grâce à leur formation et expérience, et grâce aux données probantes à l’intérieur de leur champ de compétence, les chiropraticiens peuvent avoir un impact positif sur la santé des gens même en l’absence d’évaluation pratique ou de thérapie manuelle. Que ce soit pour éliminer les pathologies sérieuses, réassurer, aider à la gestion du stress, éduquer, prescrire des exercices, effectuer des suivis et modifications de comportement et/ou établir des stratégies d’autogestion. Ce sont toutes des procédures essentielles de première ligne et du traitement des conditions neuromusculosquelettiques. 10-13

Ce dont les patients auront besoin sont :

  • une communication internet et un appareil informatique (cellulaire, tablette, portable ou ordinateur)
  • des vêtements confortables permettant de bouger facilement et permettant une inspection visuelle de base
  • de l’espace si des exercices sont prescrits.

Téléconsultations kinésiologie

Du côté de la kinésiologue, la rencontre sera un peu plus active. Vous aurez donc besoin de vêtements confortables qui vous permettront de bouger. Que ce soit pour une nouvelle évaluation ou pour un suivi, Estelle Remy vous recevra virtuellement.

Cours virtuels d’étirements, de circuit et de Pilates

Ces cours, très similaires de ceux donnés à la Clinique, sont maintenant offerts dans le confort de votre salon. Vous venez de terminer votre journée de télétravail? Quoi de mieux que de faire quelques étirements pendant que le souper réchauffe tranquillement sur la cuisinière.

Pour vos questions ou inscriptions, n’hésitez pas à nous laisser un message sur notre boîte vocale. (450) 349-6611

Références

Association chiropratique Canadienne : Chiropractic telehealth visits during the COVID-19 pandemic

 

Démystifier l’arthrose

par Dre Rébecca Gamble et Dre Natalie Massé, chiropraticiennes

Arthrite et arthrose sont souvent confondues. Essayons donc de démystifier l’arthrose. L’arthrose est la forme d’arthrite la plus courante. Elle a longtemps été définie comme une arthrite de type dégénérative. Elle est en fait une usure des articulations dû à une incapacité à réparer les tissus articulaires endommagés. L’arthrose est un signe clinique d’un mauvais alignement ou d’un mouvement aberrant d’une articulation. Ce que l’on appelle une « subluxation » en jargon chiropratique.

Quant aux arthrites inflammatoires, elles sont dues à une inflammation systémique du corps. Dans ce processus, le système immunitaire, qui normalement nous protègent contre les infections et autres envahisseurs, se met à attaquer des tissus sains. Dans le cas des arthrites, se sont les tissus articulaires comme le cartilage, l’os et les tendons musculaires qui sont affectés. La spondylite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, la goutte et le lupus n’en sont que quelques exemples.

Avant d’aller plus loin, il est nécessaire de comprendre un peu l’anatomie des articulations. Prenons par exemple un genou. Il est composé de trois (3) os, le fémur (l’os de la cuisse), le tibia (l’os de la jambe) et la rotule (la ‘’palette’’ du genou). Sur les surfaces des ces os qui entre en contact les uns avec les autres se retrouve une couche de tissus servant à protéger l’extrémité de l’os, que l’on nomme cartilage. Ce cartilage protège les os sous-jacents d’une usure prématurée.

Cependant, une articulation soumise à des stress excessifs pendant une longue période verra son cartilage se dégrader. Les traumatismes accumulés (chutes, accidents mineurs, mauvaise posture, etc…), le surmenage, un surpoids, sont autant de facteurs qui peuvent perturber les mouvements normaux des articulations et favoriser le développement d’une usure localisée.

Les articulations les plus fréquemment touchées par l’arthrose sont les genoux, les hanches, les doigts et la colonne vertébrale. Les symptômes peuvent ressembler à ceux de l’arthrite : une douleur locale, une raideur, une enflure et une réduction de l’amplitude de mouvement de l’articulation affectée.

IMPACTS DE L’ARTHROSE SUR LA SANTÉ

Bien que les personnes âgées soient plus vulnérables à l’arthrose, tout le monde peut en souffrir. En vieillissant, le cartilage des articulations s’use et rend le corps plus vulnérable à ce type de pathologie.

L’arthrose peut être asymptômatique jusqu’à ce qu’une activité anodine ou un incident plus important agisse comme facteur déclencheur. Plus la condition est avancée, plus il y aura de dommages à l’articulation et parfois des déformations articulaires. Cependant, la douleur et la sévérité de l’arthrose ne vont pas toujours de paires. Ce sera avec un examen détaillé que l’on pourra déterminer la cause sous-jacente de la problématique.  D’autres symptômes, comme des raideurs, engourdissements et spasmes musculaires chroniques peuvent aussi être causés par la présence d’arthrose. 

Si vos symptômes et l’examen clinique fait suspecter la présence d’arthrose, votre chiropraticienne, de par sa formation doctorale, est apte à poser un diagnostic chiropratique lui permettant de créer un programme de soins correspondant à votre condition physique, à votre l’âge ainsi qu’à vos objectifs de santé. De plus, votre chiropraticienne est en mesure de prescrire et d’interpréter des radiographies permettant de mieux visualiser les structures osseuses. S’il y a bel et bien présence d’arthrose, elle vous suggérera des traitements adaptés à la sévérité de votre condition.

COMMENT LA CHIROPRATIQUE PEUT-ELLE AIDER?

La chiropratique cherche à rétablir un fonctionnement articulaire adéquat afin d’optimiser la fonction du système nerveux. Lorsqu’une articulation est lésée, le système nerveux est moins bien capable de communiquer avec cette région du corps. Il s’ensuit donc une mauvaise gestion des différents processus physiologiques responsables de la guérison tissulaire.  Une fois la mobilité articulaire améliorée, le système nerveux sera à nouveau apte à communiquer avec cette région, optimisant ces processus physiologiques. De plus, un meilleur alignement et une meilleure mobilité préviendront une aggravation de l’usure articulaire.

Des ajustements chiropratiques doux, soient manuels ou assistés par instrument, des mobilisations articulaires, des étirements et des exercices, de même que des recommandations personnalisées vous seront donnés afin d’aider dans le soulagement de vos symptômes et d’aider dans votre cheminement vers une santé optimale.

QUELQUES CONSEILS POUR PRÉVENIR L’ARTHROSE

Votre chiropraticien est là pour vous aider et vous soulager. L’arthrose peut être prévenue en adoptant ces quelques conseils, que vous soyez jeunes ou moins jeunes :

  • Adoptez une posture adéquate et suivez les recommandations de soins prodiguées par votre chiropraticien.
  • Conservez un poids santé : les personnes atteintes de surpoids sont plus susceptibles d’éprouver des problèmes d’arthrose en raison du stress et de la pression exercés sur leurs articulations.
  • Si vous effectuez des tâches répétitives au travail, accordez-vous des pauses et adaptez votre environnement professionnel de façon ergonomique.
  • Si vous êtes victime d’un accident ayant eu des répercussions sur votre système neuro-musculo-squelettique, ne tardez jamais avant de consulter un professionnel de la santé. Même dans un cas de blessure mineure, il est important de regagner un mouvement articulaire optimal et d’éviter la formation de tissus cicatriciels importants.
Référence :

Société Arthrite

Association des chiropraticiens du Québec

Rester actif malgré la quarantaine !

Non non la quarantaine n’est pas une raison pour arrêter de bouger, bien au contraire ! Les deux premières parties montreront que bouger est bénéfique autant pour votre santé physique que mentale. La dernière partie vous donnera cinq idées d’activités à faire seule ou avec vos enfants pour rester actif en cette période de quarantaine.

Bouger est bon pour votre corps

Comme expliqué dans les articles précédents, l’activité physique aide différents maux. Par exemple pour des personnes atteintes de lombalgie ou de fibromyalgie, l’activité physique permet de diminuer les douleurs et d’améliorer la capacité fonctionnelle des individus. De plus, dans les cas de lombalgies, bouger permet aussi de diminuer les risques de nouvelles blessures.

L’activité physique est également bénéfique à des personnes atteintes d’arthrose. L’arthrose est une maladie chronique qui atteint le cartilage des articulations. Cette détérioration du cartilage apporte souvent son lot de douleur et de la difficulté à se mouvoir. Aucun remède miracle n’existe pour les personnes souffrant d’arthrose. Dans les stades les plus précoces, les traitements pharmacologiques et non pharmacologiques visent à diminuer les douleurs et limiter la perte de fonctionnalité. Pour les cas les plus graves, une opération visant à remplacer l’articulation s’avère nécessaire. Cependant, avant d’en arriver là, l’activité physique peut être bénéfique pour vous. En effet, elle permet de maintenir une bonne mobilité articulaire, une force suffisante de la musculature attenante et ainsi réduire les douleurs (3).

Bouger fait du bien au moral

L’activité physique a des biens faits sur la santé mentale. En effet, un article précédent expliquait que bouger est bénéfique pour des individus souffrant de problèmes de santé mentale, par exemple la dépression. Ainsi, une personne qui augmente ses niveaux d’activité physique diminue les risques de retomber en dépression. De plus, l’activité physique peut être variée et à la portée de tous, comme la marche ou le jardinage (1).

La pratique d’une activité physique est également bénéfique dans des cas de stress et d’anxiété. La situation actuelle amène son lot d’incertitudes ce qui peut créer de l’anxiété chez certains d’entre nous. Pour certaines personnes, l’anxiété peut amener des risques plus élevés de développer une maladie cardiovasculaire. Bouger permet d’avoir un sentiment de bien-être, de réguler les fonctions cardiaques, en particulier la variabilité des battements. Finalement, la pratique d’activité physique améliore les symptômes reliés à l’anxiété (2).

5 idées d’activités à faire

Évidemment, en cette période de confinement, vous ne pouvez plus assister à vos cours de Zumba, de soccer ou encore amener vos enfants à leurs pratiques de hockey. Dans ces circonstances, je vous donne quelques idées pour bouger seul ou avec vos enfants.

N°1 : Les pauses exercices

Si vous travaillez de la maison, ne négligez pas les pauses actives. En effet, pour ceux qui ne vont plus au travail, vos déplacements sont limités. Vous n’avez plus à marcher pour vous rendre au métro ou à l’autobus, plus d’escalier à monter pour changer d’étages ou assister à vos réunions. En restant à la maison, être assis pendant 4h de temps est facile et on ne s’en rend parfois même pas compte. Les pauses exercices peuvent vous paraître insignifiantes, mais celles-ci vous permettront d’avoir une meilleure concentration dans vos périodes de travail. Mettez une alarme au moins chaque heure pour faire 5 min d’exercices. Par exemple, vous pouvez faire le tour de votre jardin, monter 3 fois votre escalier, quelques genoux hauts ou faire quelques étirements et vous serez prêt à vous remettre au travail.

N°2 : La marche

Elle est l’une des activités cardiovasculaires les plus accessibles à tous. Pour certains, avoir l’objectif de marcher 10 min en continu sera une première. Pour d’autres, vous pourriez agrémenter vos marches de plusieurs façons selon votre niveau, par exemple faire de petites pauses exercices/étirements. Vous pourriez aussi alterner une marche tranquille avec une marche rapide. Les portions plus rapides permettront de faire pomper plus rapidement le cœur et ainsi en recueillir les bienfaits. Pour les plus avancés qui souhaitent s’initier à la course à pied, une alternance entre la marche et la course est une bonne option pour commencer.

N°3 : Les cours virtuels

Pour toutes les personnes qui suivent d’habitude des cours de groupes, une version virtuelle a pu être mise en place par votre professeur. Pour tous ceux qui n’ont jamais osé y participer par peur de jugement ou due au déplacement, vous pouvez profiter de cette période pour les essayer dans le confort de votre salon. Cependant, faites attention de bien choisir vos cours. Je préconiserais un cours en direct plutôt que des vidéos préenregistrées. Le direct permettra d’avoir un instructeur capable de répondre à vos questions ou vous donner des alternatives si un mouvement est trop difficile pour vous. Bonne nouvelle! La Clinique Virage Santé a mit en place une session de cours virtuels pour le mois d’avril.

N°4 : Les parcours à obstacle

Les parcours d’obstacles sont une excellente option pour ceux qui ont des enfants à la maison et qui se demandent comment les occuper pendant ce confinement. Ils sont faciles à adapter selon votre espace. Bien entendu, vous n’aurez pas le même parcours si vous avez une grande cour extérieure ou seulement le salon de votre condo. Ramper sous la table de la cuisine, marcher en canard dans le couloir et terminer en marchant sur un fil imaginaire constituent un bon parcours de départ. Ces parcours permettent à vos enfants de se dépenser un peu, de voir leurs améliorations s’ils se les font régulièrement et améliorer leur développement moteur. Pour le reste, laissez libre cours à voter imagination et celle de vos enfants.

N°5 : Les tâches ménagères et le jardinage

Et oui, passer le balai et laver votre bain peuvent être considérées comme une activité physique. Certes, ce sont des activités plus légères, mais pour des personnes âgées ou avec des conditions particulières, les tâches ménagères rentrent dans la liste des activités physiques.

Avec le beau temps, le jardinage est également physique dû aux positions adoptées et par la durée. Néanmoins, en faisant votre ménage ou en jardinant, il est important de faire attention à votre posture. Le jardinage et le ménage demandent d’adopter des positions exigües qui peuvent provoquer des blessures ou des maux de dos. D’autre part, il est important de garder les abdominaux contracter lorsque vous levez des charges et de plier les genoux au lieu de se pencher pour ramasser quelque chose. De plus, vous devez changer de position souvent pour éviter que des tensions apparaissent. Un échauffement avant et un étirement après de votre activité sont importants. Les étirements sont bénéfiques sur les tensions causées par l’activité et celles causées par le stress de la situation actuelle.

 

Votre charge de travail a diminué et vous n’êtes plus une heure et demie le matin et le soir dans le trafic dû au télétravail. Pourquoi n’utiliseriez-vous pas ce temps pour commencer à bouger et intégrer l’activité physique à notre quotidien afin de prendre de saines habitudes de vie ?

Sources:

  1. Mammen, G., et Faulkner, G. (2013). Physical activity and the prevention of depression: a systematic review of prospective studies. American journal of preventive medicine45(5), 649-657
  2. Stubbs, B., Vancampfort, D., Rosenbaum, S., Firth, J., Cosco, T., Veronese, N., … & Schuch, F. B. (2017). An examination of the anxiolytic effects of exercise for people with anxiety and stress-related disorders: A meta-analysis. Psychiatry Research249, 102-108.
  3. Vaishya, R., Pariyo, G. B., Agarwal, A. K., & Vijay, V. (2016). Non-operative management of osteoarthritis of the knee joint. Journal of clinical orthopaedics and trauma7(3), 170-176.

Trucs pour le confinement

Au début avril, l’Association des chiropraticiens du Québec envoyait une info lettre où vous retrouvez pleins de #chirotrucs pour éviter les malaises en ces temps de confinement pour les petits et les grands. Nous avons pensé vous la partager ici.

Pour les gens qui font du télétravail

Faire du télétravail présente bien des avantages, dont celui de ne plus être dans le traffic matin et soir. Cependant, si vous n’êtes pas bien installés, les douleurs au dos et au cou peuvent apparaître.  De la même façon que les problématiques d’épaules et de coudes peuvent aussi vous causer des ennuis. Pour éviter cela, voyez les #chirotrucs que l’Association des chiropraticiens vous proposent. Vous y avez même un vidéo qui vous expliquent comment vous installer.

De plus, lorsque nous travaillons de longues heures à l’ordinateur, il est bon de bouger régulièrement afin d’éviter les courbatures. Allez bougez Canada vous propose quelques petits étirements. La vidéo dure 7 minutes. Vous pourriez aussi faire un exercice différent à chaque heure, ce qui ne représente que de petites pauses.

Une autre chose à faire attention est d’éviter le cou de texto. C’est une nouvelle problématique mais elle est de plus en plus fréquente. Elle est la cause de bien des maux.

Pour les enfants, petits et grands

Les enfants sont aussi en confinement et peuvent parfois trouver le temps long. Quelques petits vidéo que vous pouvez leur faire écouter pour les sensibiliser à leur santé vertébrale. De plus, les bonnes habitudes qu’ils acquerront leur seront utiles pour toute la vie . Que ce soit d’éviter les bobos du cou de texto ou d’adopter une bonne posture lors des jeux vidéos.

Vous pouvez aussi bouger avec eux avec le programme pour enfants Allez bougez Canada. Ce sera bénéfiques pour tout le monde! De plus, prenez le temps de sortir prendre l’air régulièrement.

Mais n’oubliez pas non plus…

Mais n’oubliez pas non plus les mesures d’hygiènes quotidiennes et les consignes de distanciation sociale que les autorités de Santé Publique nous demandes d’appliquer.

  • Lavons-nous souvent les mains durant 20 secondes avec de l’eau et du savon.
  • Toussons dans notre coude.
  • Tenons-nous à 2 m de distance d’autrui
  • Évitons de nous toucher le visage

L’équipe de la Clinique Virage Santé vous souhaite de rester en santé. Elle fait de même afin de vous revenir en force lorsque les consignes de Santé Publique nous permettront un retour à nos activités. D’ici là, si vous avez des questions ou avez une situation urgente demandant des soins, n’hésitez pas à nous laisser un message. « Ça va bien aller. »

Usage thérapeutique de la glace

par Dre Rebecca Gamble, chiropraticienne

Parmi les recommandations qui sont souvent faites lors de blessures, il y a celle de la glace. Quand et pourquoi devrait-on l’utiliser?

Pourquoi utiliser de la glace ?

Avant de comprendre pourquoi on devrait utiliser de la glace à des fins thérapeutiques, il faudrait comprendre le phénomène qu’on appelle la réponse de Hunting.  C’est un mécanisme de protection des membres périphériques du corps contre le froid excessif. Lorsqu’une partie du corps est refroidie, le mécanisme réagit d’abord en rétrécissant les vaisseaux sanguins pendant 10 à 15 minutes. Ensuite, le phénomène se renverse en les dilatant afin de protéger cette partie contre le gel.

En phase aiguë, après une blessure directe, les vaisseaux sanguins se dilatent laissant passer du plasma et du sang et causant une contusion interne. Cela peut durer de 48 à 72 heures et peut provoquer des problèmes tels que des mouvements limités, une enflure visible et de la douleur. Appliquer de la glace sur la région douloureuse produira donc un rétrécissement temporaire de vaisseaux sanguins. Connaissant la réponse de Hunting, nous savons qu’après 15 minutes, les vaisseaux se dilateront de nouveau. C’est la raison pourquoi il ne faudrait pas que l’application de la glace dure plus longtemps.

Comment utiliser la glace?

Voici donc la meilleure façon de procéder :

  1. Envelopper la glace dans un linge préalablement humidifié.
  2. Appliquer la glace sur la région douloureuse (et ce le plus rapidement possible) pendant 10 à 15 minutes.
  3. Remettre la glace au congélateur et répéter l’opération à toutes les heures.

Ceci aura pour effet de minimiser les complications en réduisant l’écoulement du sang et en augmentant le taux d’absorption du liquide superflu. Répéter ces étapes aussi souvent que possible pendant les 72 heures (3 jours) qui suivent.

Application pratique

Plusieurs types de tissus mous peuvent être aidés par des applications de glace : un muscle étiré, une foulure (entorse), une douleur dorsale suite à un mouvement brusque, une crampe musculaire et une blessure directe.

N’importe qui peut appliquer de la glace. On devrait le faire immédiatement après que la blessure se soit produite, même avant d’avertir le chiropraticien. La glace agira immédiatement en soulageant la douleur et en favorisant la guérison. L’application de chaleur sous toutes ses formes (coussins chauffant, bain chaud et autres) n’aura qu’un effet temporaire; le processus de guérison sera ralenti et l’inflammation augmentée, or il faudrait l’éviter.