À vos pelles

Une pelle remplie de neige peut peser jusqu’à 7 livres. Avec les nombreux centimètres de neige qui tombent en moyenne au Québec à tous les hivers, c’est dire tout le poids que vous devez soulever en pelletant! C’est une excellente raison de préparer adéquatement votre dos à l’e ort!

ÉCHAUFFEZ-VOUS

Avant de passer à l’attaque, prenez le temps d’échauffer vos muscles. Faites le tour de votre pâté de maisons à la marche pendant environ un quart d’heure, montez et descendez les escaliers ou encore marchez sur place. Pour délier vos muscles et activer votre circulation sanguine, effectuez quelques étirements des cuisses et des bras, et terminez par des rotations latérales du bassin et du tronc.

DITES NON AUX ACCUMULATIONS

Le bulletin météorologique annonce une tempête qui s’étalera sur plus d’une journée? N’attendez pas qu’elle se termine pour commencer le déblaiement. Il est préférable de soulever de petites quantités plusieurs fois que d’entreprendre de déplacer d’un coup l’accumulation de plusieurs heures ou journées de précipitation.

DES BONS OUTILS POUR UNE BONNE SANTÉ

Utilisez une pelle en aluminium anti-adhésive et légère. Son manche doit être suffisamment haut, mais ne doit pas dépasser vos épaules. L’idéal est de vous munir d’une pelle de type «poussoir», pour que vous n’ayez pas à soulever la neige. Si vous le pouvez, procurez-vous une pelle au manche ajustable : elle servira à toute la famille!

POUSSEZ LA NEIGE

Saviez-vous que votre dos supporte l’équivalent de cent livres à chaque fois que vous soulevez dix livres de neige? Nombre d’entorses lombaires et de hernies discales sont engendrées par une mauvaise technique de pelletage. Autant que possible, poussez la neige. Si vous devez absolument la lancer, ne le faites jamais plus haut que la hauteur de vos épaules. Déplacez vos pieds dans la même direction que votre tronc, et évitez les mouvements de flexion-extension et de torsion du bassin, qui provoquent une tension indue sur les disques intervertébraux et les liga- ments.

QU’EST-CE QUI PRESSE ?

C’est lorsqu’un travail est e ectué à la va-vite que les erreurs et les blessures sur- viennent le plus souvent. Travaillez à un rythme régulier, surtout si la neige est lourde et mouillée. Si vous vous sentez fatigué, n’hésitez pas à prendre une ou plusieurs pauses, et à reprendre la besogne plus tard.

SOIF ?

Bien qu’elle laisse croire le contraire, la température sous zéro n’empêche pas votre corps de se déshydrater. Gardez toujours une bouteille d’eau à la portée de la main, et buvez avant, pendant et après le pelletage, même si la soif ne se fait pas ressentir.

EN CAS DE DOULEURS

Appliquez de la glace sur la région affectée pendant 10 à 15 minutes et reposez- vous quelques heures. Attention cependant à l’application de la chaleur, car cela pourrait faire augmenter l’inflammation. Durant la journée, appliquez de la glace à toutes les heures. Si l’inconfort persiste plus de trois jours, consultez votre chiropraticien.

VOUS ÉPROUVEZ DES PROBLÈMES DE SANTÉ IMPORTANTS ?

Si vous souffrez de problèmes cardiaques, respiratoires, d’hypertension, d’ostéoporose ou si vous êtes une personne âgée, laissez la tâche à d’autres ! Une personne bienveillante de votre entourage saura certainement vous aider.

LA SOLUTION CHIROPRATIQUE

Si votre colonne vertébrale n’est pas dans une santé optimale, vous risquez davan- tage de développer des problèmes lors d’une première bordée de neige. Prévenez les maux !

Visionnez la capsule vidéo pour pelleter sans se blesser avec Daniel Melançon

8 erreurs à éviter, pour pelleter sans se blesser

Des petites pelletées pour éviter de se blesser

9 Conseils pour rester actif en hiver

skieur

Lorsque le mercure descend, nous avons davantage tendance à faire des activités sédentaires à l’intérieur. Dans ce contexte, il est parfois difficile de rester actif. La solution : prévoyez quelques plages dans votre horaire de la semaine pour pratiquer une activité physique.

Pour retirer des bienfaits de l’exercice, un adulte doit cumuler 2,5 heures d’activité par semaine, par séances d’au moins dix minutes. Ces activités doivent être d’une intensité aérobique de modérée à intense. Lorsque vous pratiquez une activité d’intensité modérée, comme la marche rapide ou le vélo, vous aurez tendance à transpirer un peu plus et à respirer plus rapidement. Dans le cas d’activités plus intenses, comme le jogging ou le ski de fond, vous transpirerez davantage et vous sentirez essoufflé.1

Voici donc quelques conseils qui vous motiveront à rester actif durant l’hiver :2

Planifiez vos activités.

Si vous inscrivez vos activités à votre calendrier, vous serez moins susceptibles de les oublier. Préparez-vous bien pour garder de bonnes habitudes.

Trouvez une activité agréable près de chez vous.

Comme la raquette, le ski, le patinage ou le ski de fond.

Enfilez des pelures.

Isolez bien votre corps. Bien au chaud, vous aurez plus de plaisir à rester dehors.

Profitez de la lumière du jour.

Sortez dehors de préférence lorsqu’il fait jour. Il est plus difficile de se motiver à faire des activités lorsqu’il fait nuit.

Inscrivez-vous à des activités d’intérieur.

À votre centre communautaire : cours d’aérobie ou de yoga, badminton, basketball, etc.

Montez les escaliers.

Forcez-vous à faire plus de pas que nécessaire. À la maison, au centre commercial ou au bureau, montez et descendez les escaliers plus d’une fois. 5 minutes suffisent pour faire une grande différence sur la santé.

Faites un saut à la bibliothèque pour trouver des sources de motivation.

Vous pouvez y emprunter un large éventail de DVD d’exercice : danse, step, aérobie, Pilates… Lorsque vous en retournez un, reprenez-en un nouveau.

Inscrivez-vous à des courses amicales.

Vous trouverez sûrement dans votre quartier des courses amicales non compétitives de 5 à 10 kilomètres. Participez en famille ou avec des amis!

À deux, c’est mieux!

Planifiez des activités avec une autre personne. Vous pouvez par exemple vous rencontrer le matin pour une promenade ou l’après-midi pour une séance d’entraînement. À deux, vous développerez un sentiment de responsabilité. Pour vous aider à vous fixer des objectifs adaptés à vos besoins musculo-squelettiques, demandez à votre chiropraticien ou chiropraticienne de vous conseiller des activités.

Quel que soit votre niveau d’activité, n’oubliez pas de vous hydrater. Il est facile d’oublier de boire de l’eau lorsqu’il fait froid dehors. Pourtant, votre corps a autant besoin d’hydratation dans une tempête de neige que pendant une vague de chaleur.2

Et, surtout, restez motivé. Révisez vos objectifs (ou cherchez des trucs pour vous fixer de nouveaux buts), afin de ne pas les perdre de vue. Enfin, planifiez et visualisez vos objectifs : en regardant devant, vous les atteindrez.

Bonne année 2018 !

Article de l’Association chiropratique canadienne | chiropratique.ca

  1. Directives canadiennes en matière d’activité physique. 1re éd. SCPE ; 2016. Tiré le 7 novembre 2016.
  2. Fondation canadienne de l’AVC et des maladies du cœur. 11 trucs pour demeurer actif l’hiver. 2009. Heartandstroke.ca. Tiré le 7 novembre 2016.

Source et références: Association des chiropraticiens du Québec | chiropratique.com | facebook.com/AssoDesChirosQc | twitter.com/AssoChiroQc | blogue.chiropratique.com