Se préparer pour bien accueillir le printemps

printemps

par Cecilia Fernandez, acupuncture

Pour les chinois, le printemps est l’époque de la renaissance de la nature. Après le repos durant l’hiver, l’énergie se réveille pour commencer un nouveau cycle. Les plantes recommencent à pousser, les journées rallongent et on commence à avoir un peu plus d’énergie et d’envie pour faire des choses.

Dans cet article, on vous suggère différentes manières de mieux recommencer le cycle. Mais quelles sont les choses auxquelles on devrait  penser?

  • L’organisation de notre espace

Nous sommes tous familiers avec le ménage du printemps, mais nous vous proposons une façon différente de l’approcher cette fois-ci. Nous n’allons pas parler du tri à faire, car vous avez peut-être votre propre méthode. Si vous n’en avez pas, cherchez sur internet sous la rubrique minimalisme où vous pourrez trouver des bonnes idées de comment approcher l’affaire. Nous voudrions vous donner les cinq règles générales du Feng Shui (Tableau 1)1.  Le Feng Shui est l’art d’harmoniser un espace selon les chinois. Cela vous aidera à améliorer la circulation de l’énergie dans votre bureau, à la maison ou dans votre entreprise. Sans entrer dans le détail, car le sujet est vaste et profond,  ces simples règles peuvent déjà amener des changements.

Feng shui tableau

Tout doit être propre, organisé et en bon état
Dans l’art Feng Shui, le désordre est considéré comme un élément faisant stagner le Chi. Il est plus facile de nettoyer un espace si on a moins de choses. Raison pour laquelle faire un tri est indispensable car nous avons tous tendance à accumuler. Les objets doivent avoir un endroit précis dans nos espaces, « leur place », pour que l’on puisse les utiliser ou les admirer au besoin. Tous les objets cassés ou qui ne fonctionnent plus doivent être réparés, recyclés ou jetés.
Toutes les choses que l’on possède doivent  être utilisées
Si par exemple vous avez deux types de vaisselle (spéciale et celle de tous les jours), utilisez-les quand même! Il est peu probable que la reine vienne chez vous prendre le thé. Cependant, vous méritez de vous traiter comme royauté dans votre maison. Les  seules exceptions sont les décorations de Noël et Halloween car elles ont des dates bien précises. Appliquez ce principe partout, vêtements, cuisine etc… si vous ne l’utilisez pas, faites un don.
L’énergie doit avoir de la place pour circuler
Sil y a des choses par terre (ex: vêtements dans la chambre de votre ado), des chaises devant des tiroirs, des meubles qui vous obligent à faire des détours pour accéder à un endroit chez vous, on devrait les replacer. L’énergie circule de la même façon que vous dans votre espace et reflète l’écoulement de l’énergie.
Les objets émettent l’énergie qu’ils représentent
Toutes les choses qui décorent votre espace devraient être à votre goût et être source de plaisir. Ne faites pas comme la fille qui avait des peintures de femmes seules et tristes chez elle…(exactement comme elle se sentait tout le temps). Tout ce qui vous entoure doit vous rendre heureux.
Avant de faire un nettoyage énergétique il faut faire un nettoyage physique
Il faut d’abord nettoyer physiquement notre espace, car sinon c’est comme passer la moppe sans avoir balayé. Dans les chambres à coucher, nous devrions éviter la présence de nos téléphones portables, d’une box ou d’un ordinateur afin d’éviter une exposition prolongée durant la nuit à ces champs électro-magnétiques. À tout le moins, nous devrions les mettre en mode avion et sans wi-fi.
  • Préparer notre corps pour le changement de saison.

Dans l’ancien livre du Su Wen  qui décrit comment les énergies cosmiques se manifestent, voici ce qui correspond au printemps.  «… L’est engendre le vent, qui produit le bois, qui donne l’acide, qui nourrit le foie. Le foie nourrit les muscles et les tendons qui sustentent le cœur, il domine les yeux…ses maladies siègent au foie les points d’accès sont sur le cou et la nuque.. »2.

L’organe foie et son entraille vésicule biliaire reçoivent  le plus d’énergie cosmique durant le printemps. Pour nous aider à entrer du bon pied dans la saison, ce serait une bonne idée de dorloter notre foie.  Ce dernier est impliqué dans plusieurs processus comme : digestion, détoxification,  coagulation, stockage de vitamines et de glycogène. Selon la médecine chinoise il aide aussi à la circulation de l’énergie, ce qui permet de mieux gérer les frustrations, l’impatience et nous aide à être moins colériques.

Pour aider notre foie et faire circuler l’énergie du corps, il faut bouger. Si vous ne faites pas d’exercice, commencez en prenant des bonnes marches. Essayez de réduire les toxines que vous faites entrer dans votre corps à travers l’alimentation. Mangez moins d’aliments transformés, plus simple, cuisinez à la maison. Faites aussi attention à la quantité  d’alcool que vous prenez. Peut-être qu’un défi 28 jours sans alcool au printemps serait une bonne idée. De plus, vérifiez aussi les autres sources de toxines cachées comme dans les produits de soin personnels, le maquillage etc. Une des meilleures façons de détoxifier le corps est d’arrêter d’en mettre, afin que le corps utilise les processus naturels de l’organisme. N’oubliez pas de bien protéger votre cou et la nuque du vent.

Allergies saisonnières

Le printemps est aussi synonyme pour plusieurs personnes d’allergies saisonnières et problèmes respiratoires. La médecine chinoise, dans notre cas l’acupuncture, prône la prévention et ce n’est pas différent pour les allergies. Quand notre énergie défensive n’est pas forte, notre corps tombe malade plus facilement face à l’exposition au milieu externe que se soit les changements climatiques (vent, froid, humidité, sécheresse, chaleur), ou les attaques externes par des allergènes. La fin de l’hiver est le bon moment pour se préparer pour tonifier cette énergie défensive wei qi, ou travailler votre énergie générale si vous êtes une personne qui tombe souvent malade au printemps (dépression, manque d’énergie, douleurs musculaires, réactivation d’événements traumatiques, entre autres).

Comme Gilles Vigneault le dit si bien, « notre pays c’est l’hiver ». Mais nous avons aussi les autres saisons qui passent assez vite et amènent d’autres énergies. Essayons d’en profiter au maximum pour être capables de prendre et vivre le meilleur de chaque moment de notre vie.

BIBLIOGRAPHIE

1-Notes de cours, cours de Feng Shui donné par Claudia Roldán, 2004.

2- http://mouvements.unblog.fr/2008/02/03/lenergie-du-printemps-naissance/

Noeuds musculaires

Vous avez probablement ressenti à un moment ou à un autre de votre vie la douleur et la sensibilité provoquées par un nœud musculaire. Les recherches ont démontré que les nœuds musculaires toucheraient jusqu’à 85 pour cent de la population. Ils nuisent à la mobilité, causent de la douleur et peuvent réduire la qualité de vie1.

Qu’est-ce que les nœuds musculaires?

Les nœuds musculaires se forment généralement dans le dos, les épaules ainsi que dans le cou. Ces rubans musculaires raides présentent un nodule en leur centre que l’on nomme « point gâchette ». La douleur peut apparaître spontanément (douleur active) ou lorsque l’on appuie sur le point gâchette (douleur latente)3. Dans tous les cas, les nœuds musculaires provoquent une douleur qui s’étend au-delà du point gâchette jusqu’aux muscles adjacents.

Quelle est la cause des nœuds musculaires?

Les nœuds musculaires, aussi appelés points gâchettes myofasciaux, constituent un mal complexe dont les causes possibles sont des plus diverses. Il reste encore bien des recherches à mener sur le sujet, mais les meilleures données probantes disponibles révèlent que les nœuds musculaires sont le résultat d’une surutilisation2, comme par exemple, le fait de soulever des charges lourdes ou d’effectuer des mouvements répétitifs. Parmi les autres causes, on retrouve entre autres:

  • le stress psychologique1
  • une mauvaise ergonomie1
  • une mauvaise posture1
  • la fatigue1
  • la déshydratation4
  • les habitudes alimentaires malsaines4
  • les troubles du sommeil5
  • les problèmes articulaires5

« Les fibres musculaires sont faites pour bouger; elles doivent se contracter, se détendre, s’allonger et se replier », explique le Dr Adrian Chow, DC. Lorsque nous passons toute la journée à l’ordinateur sans bouger ou presque, nos fibres musculaires se collent peu à peu les unes aux autres, formant ainsi un nœud. Une mauvaise posture exerce également un stress sur nos muscles, qui, avec le temps, peut provoquer la formation de tissu cicatriciel. »

Quels sont les symptômes des nœuds musculaires?

La douleur est le premier symptôme des nœuds musculaires. Cependant, comme chacun la ressent différemment, vos symptômes peuvent être différents de ceux d’une autre personne. Cependant, la plupart des gens s’entendent pour dire que les nœuds musculaires paraissent enflés, tendus ou bosselés au toucher, et qu’ils provoquent une sensation de douleur4.

Selon l’endroit où se trouve le nœud musculaire, celui-ci peut causer des douleurs dans d’autres régions du corps qui semblent n’avoir aucun lien apparent. Par exemple, un nœud musculaire dans le cou peut entraîner une douleur à la base du crâne, provoquant ainsi une céphalée de tension4.

Quelles personnes sont les plus vulnérables?

Très peu de personnes vivent leur vie sans jamais connaître un nœud musculaire. Quatre-vingt-dix-sept pour cent des personnes souffrant de douleurs chroniques ont des points gâchettes.  Et ce taux grimpe à 100 pour cent chez les personnes souffrant de douleur cervicale6,7,8. Il existe toutefois certains facteurs de risque qui augmentent la probabilité de développer des nœuds musculaires. Ceux-ci comprennent :

  • le vieillissement1
  • la maladie1
  • le stress1
  • la fibromyalgie6

Comment diagnostiquer les nœuds musculaires?

Le diagnostic d’un nœud musculaire nécessite un examen physique effectué par un professionnel expérimenté, comme un chiropraticien. Ce dernier examinera la région douloureuse à la recherche d’un ruban musculaire tendu et d’un nodule sensible au toucher, et il évaluera la réaction du patient à la palpation6.

Comment traiter les nœuds musculaires?

Une fois le diagnostic établi, il faut déterminer comment traiter le nœud musculaire qui se trouve dans votre dos, votre cou ou vos épaules. Il existe plusieurs options, mais les plus courantes sont les suivantes :

Quelle que soit l’option retenue, l’objectif principal est de relâcher le point gâchette afin de réduire la douleur et d’améliorer la mobilité1 en déliant les tissus comprimés et en apaisant l’inflammation nerveuse4.

Comment prévenir la formation de nœuds musculaires4?

Les nœuds musculaires sont causés notamment par une surutilisation, par le stress, par une mauvaise posture ou par la fatigue. Vous pouvez donc réduire les risques de souffrir d’un nœud musculaire en prenant suffisamment de repos et en adoptant une bonne posture ainsi que de saines habitudes de vie. Voici quelques conseils :

  • Améliorez votre posture en vous asseyant dans une position détendue, les épaules abaissées et vers l’arrière. Tâchez d’arrondir le dos le moins possible.
  • Trouvez des occasions de prendre des pauses pendant la journée et intégrez l’exercice à votre routine.
  • N’exagérez rien lorsqu’il vous faut soulever des charges lourdes. Demandez de l’aide, allez-y lentement ou déplacez seulement quelques objets à la fois.
  • Si votre travail vous oblige à rester assis la majeure partie de la journée, faites régulièrement des pauses pour vous étirer et éviter que vos muscles deviennent trop tendus.

Peut-on traiter les nœuds musculaires à la maison?

Même si nous vous recommandons de consulter un spécialiste de la colonne vertébrale, des muscles et du système nerveux, vous pouvez masser vous-même les muscles endoloris dans certains cas. Essayez cette technique simple4 :

  • Localisez le nœud dans votre muscle puis, en utilisant vos doigts, massez-le doucement.
  • Tâchez surtout de libérer la tension en appuyant fermement sur le nœud tout en faisant de petits mouvements circulaires.
  • Si vous éprouvez de la difficulté à atteindre le nœud musculaire dans votre dos, votre cou ou vos épaules, essayez d’appliquer la pression à l’aide d’une balle de tennis ou d’un rouleau de mousse. Soulagez la tension en faisant un mouvement de va-et-vient lent et doux.

Les nœuds musculaires sont douloureux et frustrants, peu importe la région du corps où ils se trouvent. Maintenant que vous en savez plus à leur sujet – ainsi que sur les causes et les traitements –, nous espérons que vous trouverez le soulagement qui vous permettra de profiter à nouveau de vos activités quotidiennes.

Références:

Association Chiropratique Canadienne: noeuds musculaires (tout ce qu’il faut savoir et des conseils pour soulager la douleur)

1 Jafri, M Saleet. « Mechanisms of Myofascial Pain », International scholarly research notices, vol. 2014 (2014): 523924. doi:10.1155/2014/523924.

2 Bron, Carel et Jan D Dommerholt. « Etiology of myofascial trigger points », Current pain and headache reports, vol. 16,5 (2012): 439-44. doi:10.1007/s11916-012-0289-4.

3 Shah, Jay P et al. « Myofascial Trigger Points Then and Now: A Historical and Scientific Perspective », PM & R : the journal of injury, function, and rehabilitation, vol. 7,7 (2015): 746-761. doi:10.1016/j.pmrj.2015.01.024.

4 Cronkleton, E. (G. Minnis DPT, Ed.). « How to Treat and Prevent Muscle Knots » dans Healthline [en ligne], 19 octobre 2017. https://www.healthline.com/health/muscle-knots (Consulté le 21 mai 2019)

5 Alvarez, DJ et Rockwell, PG. « Trigger points: diagnosis and management », Am Fam Physician, 2002, 65: 653-660.

6 Bablis, Peter et al. « Neuro Emotional Technique for the Treatment of Trigger Point Sensitivity in Chronic Neck Pain Sufferers: A Controlled Clinical Trial », Chiropractic & Manual Therapies, BioMed Central, 21 mai 2008, chiromt.biomedcentral.com/articles/10.1186/1746-1340-16-4.

Rosomoff HL, Fishbain DA, Goldberg M, Santana R, Rosomoff RS. « Physical findings in patients with chronic intractable benign pain of the neck and/or back », Pain, 1989, 37: 279-287. 10.1016/0304-3959(89)90192-9.

Ester Cerezo-Téllez, María Torres-Lacomba, Orlando Mayoral-del Moral, Beatriz Sánchez-Sánchez, Jan Dommerholt, Carlos Gutiérrez-Ortega. « Prevalence of Myofascial Pain Syndrome in Chronic Non-Specific Neck Pain: A Population-Based Cross-Sectional Descriptive Study », Pain Medicine, vol. 17, n° 12, décembre 2016, p. 2369-2377, https://doi.org/10.1093/pm/pnw114.

L’ACUPUNCTURE, UNE SOLUTION ÉPROUVÉE CONTRE LA DOULEUR

Séance d'acupuncture

L’acupuncture et les troubles musculosquelettiques

L’acupuncture a fait ses preuves dans le traitement des troubles musculo-squelettiques et de la douleur chronique. Elle soulage efficacement l’inflammation, la douleur et l’œdème. Elle aide à diminuer la prise d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires ainsi que, conséquemment, leurs effets secondaires dévastateurs. L’acupuncture accélère également la guérison des tissus et favorise une rémission plus rapide et éventuellement complète. Elle permet ainsi d’augmenter la qualité de vie des gens atteints de douleurs chroniques et de troubles neurologiques dégénératifs.

À l’heure de la crise des opioïdes, où nos populations vivent un important problème de santé publique, l’apport de l’acupuncture dans le traitement de la douleur est plus pertinent que jamais.

L’acupuncture, pour le développement d’une santé durable.