Le 23 novembre, les chiropraticiennes de la Clinique Virage Santé ainsi que son équipe étaient à Drummondville pour assister à une formation abordant la recherche chiropratique. Dr Phil McMaster et Dre Heidi Haavik, chiropraticiens du New Zealand College of Chiropractic, venaient nous partager leur passion. Les avancées technologiques permettent maintenant de mieux comprendre les mécanismes par lesquels nous pouvons aider nos patients. Ce fut une journée très stimulante et inspirante.

L’équipe de la Clinique Virage Santé avec Dr Phil McMaster, chiropraticien
L’équipe de la Clinique Virage Santé et Dre Heidi Haavik, chiropraticienne

Les mouvements de la colonne vertébrale

Le corps humain est doté d’une merveilleuse mécanique capable de se développer de façon autonome, de s’autoréguler et de s’auto-guérir. Il perçoit son environnement via ses 5 sens: la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher.  Mais la recherche chiropratique démontre qu’il le perçoit aussi via les petits muscles de la colonne vertébrale. La façon dont notre colonne vertébrale bouge influence comment le cerveau interprète ce qu’il voit, entend et perçoit autant dans son environnement extérieur qu’intérieur.

De nouveaux modèles de bioplasticité

Les nouveaux modèles de bioplasticité des dysfonctions vertébrales démontrent que les blessures ou les stress auront un effet sur la musculature profonde de la colonne vertébrale. Ainsi lorsque cela se produit, l’information que ces muscles envoient au cerveau est altérée. Ceci causera des changements dans l’interprétation de ce qui se passe à l’intérieur et l’extérieur du corps. De là découlera une moins bonne conscience corporelle, une moins bonne coordination et une altération des fonctions. C’est ainsi que le cycle se perpétue à moins de remédier à la cause initiale. L’ajustement chiropratique est une des façons de sortir de ce cycle et de restaurer une bonne communication entre la colonne vertébrale et le cerveau. Il permet ainsi d’améliorer vos symptômes, mais également pour promouvoir une santé optimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *