par Dre Rébecca Gamble, chiropraticienne

La prévention des chutes hivernales… quelques petits conseils de vos chiropraticiennes du coin!

L’automne 2019 est venu et est parti en un clin d’œil et tout le monde semble pris par surprise par l’arrivée rapide (presque trop rapide!) de cette belle neige blanche la semaine dernière. C’est en voyant l’émerveillement dans le visage de mon petit garçon de 3 ans, qu’une vague de souvenirs nostalgiques a refait surface en une fraction de seconde… les bonhommes de neige, faire des anges dans la neige, des forts, des glissades et bien sûr, les batailles de boules de neige!!!!!!

Pour les petits (et certains grands!), la belle poudreuse qui s’installe est une image représentant le plaisir et la magie du temps des Fêtes qui frappe à nos portes. Alors que pour d’autres, c’est le fardeau des bottes, du manteau et de tous les autres accoutrements d’hiver, du pelletage et de la ‘’slush’’.  Déplaisants certainement sont ces derniers, mais le pire ennemi de l’homme en cette saison c’est … la chute!  Les cabinets des chiropraticiens reçoivent régulièrement des ‘’urgences’’ dans les journées suivant les tempêtes. Une des premières causes de consultation privée pour les douleur neuro-musculo-squelettique sont en outre les chutes. Voici quelques conseils à suivre lorsque vous vous préparez à affronter la réalité québécoise de notre saison froide!

Une bonne hygiène vertébrale

Ceux et celles qui consultent déjà un/e chiropraticien/ne savent déjà que le but ultime de nos soins est d’améliorer la capacité générale du système nerveux à fonctionner sans interférence et donc de maintenir un équilibre au niveau des réactions face à l’environnement. Ceci inclut la capacité du corps à mieux se déplacer dans des conditions moins que favorables.  Combinés à l’exercice physique régulier, les ajustements chiropratiques diminueront vos risques de chutes en favorisant votre résistance musculaire et votre stabilité.

Gare aux marches non-salées!

Consultez régulièrement les prévisions météorologiques afin de bien préparer vos marches et vos entrées de maison. Avant la tempête et aussi une fois le dégagement de la voie passante terminée, étalez du sel ou du sable généreusement.  Il est mieux de répéter l’opération suite à la tombée du jour.

Ces bottes sont faites pour marcher

Bien se chausser pour affronter nos ‘’trottoirs miroirs’’, ce n’est pas un jeu d’enfants! Plus grande est la surface de la botte qui touche au sol, plus il y aura de stabilité. Alors favorisez une botte avec une semelle complète versus une botte à talons. De plus, le caoutchouc est aussi à prioriser par rapport aux autres types de semelles. Premièrement, ses propriétés sont plus adhérentes et deuxièmement, le caoutchouc est plus résistant au froid.  Si votre équilibre est précaire, vous pouvez aussi vous munir de crampons ou vous procurer des bottes avec crampons intégrés.

Prévoyez partir plus tôt

Prévoyez plus de temps le matin afin de ne pas ‘’être à la course’’ l’hiver.  C’est lorsque nous sommes inattentifs à l’état de la route, que nous nous retrouvons plus souvent qu’autrement les quatre fers en l’air.  Par conséquent, au lieu d’être au travail à l’heure, tel que prévu, vous allez sûrement vous retrouver dans notre belle salle d’attente!

Les chutes chez les personnes agées

Que celui qui n’a jamais chuté lève la main!   Évidemment, peu importe le groupe d’âge, presque tout le monde subira tôt ou tard une chute reliée aux conditions hivernales. Par contre, chez les personnes âgées, il est d’autant plus critique de prévenir les chutes. Non seulement elles risquent de se blesser, mais leur autonomie est aussi mise en jeu.  Un examen de la santé neuro-vertébrale, de la vue et de l’ouïe de même qu’une évaluation des médicaments sont primordiales à effectuer avant l’arrivée de l’hiver. Un programme d’activité physique et de renforcement musculaire à l’année fait aussi partie d’une bonne hygiène de vie.  Les crampons sur les bottes ainsi qu’une canne avec un pic de glace ou des bâtons de marches sont également fortement recommandés.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre chiropraticienne à la Clinique Virage Santé.

 

ref : blogue de l’Association des Chiropraticiens du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *