Avec l’arrivée d’un nouveau-né à la maison, plusieurs questionnements surviennent. Une grande préoccupation de tous les parents est la prévention de la tête plate. Il est donc important de comprendre comment elle se produit afin de trouver des solutions pour la prévenir.

QU’EST-CE QUE LA PLAGIOCÉPHALIE?

La plagiocéphalie désigne un aplatissement au niveau du crâne qui survient suite à une pression externe prolongée sur la tête de bébé. Le crâne de bébé est très malléable à la naissance en raison de l’absence d’ossification au niveau des sutures, c’est-à-dire des jonctions entre les différents os du crâne. Cette malléabilité persiste quelques mois et commence à diminuer vers le quatrième mois de vie de l’enfant. Il est donc important de profiter de cette période pour effectuer les traitements nécessaires à la diminution de l’aplatissement. La plagiocéphalie peut entraîner des retards au niveau du développement moteur global de l’enfant dans ses premiers mois de vie. Il est donc important de s’en préoccuper. Ainsi, plus un enfant est évalué rapidement à la naissance, moins la plagiocéphalie aura d’impacts.

QUELLES SONT LES CAUSES POSSIBLES DE LA PLAGIOCÉPHALIE?

• La position intra-utérine; c’est-à-dire la position dans laquelle était bébé à l’intérieur de l’utérus (manque d’espace)

• La diminution de la mobilité cervicale peut faire en sorte que bébé garde toujours sa tête dans la même position

• La diminution de la mobilité cervicale peut être causée, par exemple, par la position intra-utérine, par l’utilisation de forceps ou de la ventouse lors de l’accouchement

• Positionner bébé toujours sur le dos

QUELS SONT LES SIGNES À OBSERVER QUI POURRAIENT INDIQUER LA NÉCESSITÉ D’UNE CONSULTATION EN CHIROPRATIQUE POUR MON NOUVEAU-NÉ ?

• Bébé a une préférence à maintenir sa tête toujours à gauche ou à droite

• Bébé ne peut relever sa tête et se pousser avec ses avant-bras vers l’âge de trois mois

DE QUELLE FAÇON LA CHIROPRATIQUE PEUT-ELLE AIDER À PRÉVENIR OU DIMINUER LA PLAGIOCÉPHALIE?

Par des manipulations adaptées aux enfants, les soins chiropratiques permettent de :

• Rétablir la mobilité cervicale

• Assouplir la musculature cervicale

• Conseiller les parents sur différents exercices à faire avec bébé afin de favoriser son développement moteur

Un suivi régulier chez le docteur en chiropratique permet d’identifier les sources possibles de dysfonctions vertébrales et ainsi contribue à prévenir l’apparition de problèmes futurs. En plus des ajustements chiropratiques, les soins peuvent inclure des recommandations pour un style de vie sain comme des façons d’améliorer la posture de votre enfant, des conseils sur le port du sac à dos et des exercices.

Une bonne hygiène vertébrale est la clé d’une santé optimale.

Source: Association des chiropraticiens du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *