par Dre Rebecca Gamble, chiropraticienne

Parmi les recommandations qui sont souvent faites lors de blessures, il y a celle de la glace. Quand et pourquoi devrait-on l’utiliser?

Pourquoi utiliser de la glace ?

Avant de comprendre pourquoi on devrait utiliser de la glace à des fins thérapeutiques, il faudrait comprendre le phénomène qu’on appelle la réponse de Hunting.  C’est un mécanisme de protection des membres périphériques du corps contre le froid excessif. Lorsqu’une partie du corps est refroidie, le mécanisme réagit d’abord en rétrécissant les vaisseaux sanguins pendant 10 à 15 minutes. Ensuite, le phénomène se renverse en les dilatant afin de protéger cette partie contre le gel.

En phase aiguë, après une blessure directe, les vaisseaux sanguins se dilatent laissant passer du plasma et du sang et causant une contusion interne. Cela peut durer de 48 à 72 heures et peut provoquer des problèmes tels que des mouvements limités, une enflure visible et de la douleur. Appliquer de la glace sur la région douloureuse produira donc un rétrécissement temporaire de vaisseaux sanguins. Connaissant la réponse de Hunting, nous savons qu’après 15 minutes, les vaisseaux se dilateront de nouveau. C’est la raison pourquoi il ne faudrait pas que l’application de la glace dure plus longtemps.

Comment utiliser la glace?

Voici donc la meilleure façon de procéder :

  1. Envelopper la glace dans un linge préalablement humidifié.
  2. Appliquer la glace sur la région douloureuse (et ce le plus rapidement possible) pendant 10 à 15 minutes.
  3. Remettre la glace au congélateur et répéter l’opération à toutes les heures.

Ceci aura pour effet de minimiser les complications en réduisant l’écoulement du sang et en augmentant le taux d’absorption du liquide superflu. Répéter ces étapes aussi souvent que possible pendant les 72 heures (3 jours) qui suivent.

Application pratique

Plusieurs types de tissus mous peuvent être aidés par des applications de glace : un muscle étiré, une foulure (entorse), une douleur dorsale suite à un mouvement brusque, une crampe musculaire et une blessure directe.

N’importe qui peut appliquer de la glace. On devrait le faire immédiatement après que la blessure se soit produite, même avant d’avertir le chiropraticien. La glace agira immédiatement en soulageant la douleur et en favorisant la guérison. L’application de chaleur sous toutes ses formes (coussins chauffant, bain chaud et autres) n’aura qu’un effet temporaire; le processus de guérison sera ralenti et l’inflammation augmentée, or il faudrait l’éviter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *